Gouvieux – Le prjet de La deviation de Saint Leu semble s’eloigner

www.Gouvieux.fr – Gouvieux.fr – www.Gouvieux.fr – Gouvieux – Gouvieux – www.Gouvieux.fr –  Mairie Gouvieux - Gouvieux.org - Association Gouvieux - Gouvieux Contact - www.Gouvieux.fr - Gouvieux 

Un projet de 80 millions d’euros pour la liaison A 16-Creil 20.05.2009

 Le projet de liaison routière entre Creil et Chambly avec jonction sur l’A 16 est entré dans une phase concrète cette semaine. Le vice-président du conseil général chargé des routes départementales, Patrice Carvalho, est venu présenter aux maires des communes concernées les résultats de l’étude de faisabilité et d’opportunité de ce projet. Rien de définitif en soi puisqu’une dizaine d’autres réunions se tiendront avant d’entériner un dossier précis. Mais un certain nombre de données relativement précises ont néanmoins été fournies aux élus présents lors de cette toute première réunion. Le cabinet chargé de l’étude a planché sur quatre tracés possibles pour relier le Bassin creillois à l’A 16 et créer un véritable débouché vers l’Ouest parisien. Quatre possibilités qui ont en commun de réutiliser des portions de routes déjà existantes, de comprendre la déviation de Saint-Leu-d’Esserent espérée depuis des années tout en affichant des coûts de réalisation extrêmement variables, allant de 45 à 125 millions d’euros. Trois d’entre eux utiliseraient ou seraient proches des tracés des D 603 et D 40, un seul de ces projets se distinguerait au niveau de son implantation, en passant sur le plateau de Neuilly-en-Thelle. Toutefois, si la présentation comprenait les avantages et les inconvénients de chaque solution, l’étude, dans ses conclusions, préconise de privilégier l’un des tracés : à partir des D 603 et D 44, un tronçon serait constitué pour passer entre Précy, Blaincourt et Villers-sous-Saint-Leu avant de rejoindre après Saint-Leu les D 92 puis D 200, au niveau de l’agglomération creilloise. Ce projet ne serait pas le moins cher, avec ses 80 millions d’euros, mais il éviterait le passage de l’Oise et donc la construction d’un viaduc. Des ouvrages très chers qui font grimper la note de deux des quatre projets à 123 et 125 millions d’euros. Le tracé pressenti est le plus long des quatre, 32,4 km, mais avec seulement 11,2 km de nouvelle route à construire. Il serait en outre le plus pertinent dans sa manière de contourner Saint-Leu, le plus performant pour fluidifier le trafic et le moins nocif pour l’environnement, selon le conseil général. Il n’est aussi pour l’heure qu’une simple piste de travail, amenée à être amendée par les réflexions et les suggestions des élus concernés. Certains ont déjà lancé l’idée de mélanger certains tracés pour aboutir à une nouvelle version de la liaison. Il faudra de toute façon encore plusieurs années d’étude avant d’entrer dans la phase de réalisation d’un projet qui figure dans le plan routier à échéance de quinze ans du conseil général.

Le Parisien Cet article a été publié dans la rubrique Blaincourt-lès-Précy