Gouvieux – Article Courrier Picard 15/09

GOUVIEUX Feu vert pour l’aire d’accueil 

 

 
 

L’aire d’accueil des gens du voyage devrait permettre de remédier à la présence récurrente de nomades sur le site de l’ancienne champignonnière. 

 

Le conseil communautaire a approuvé le projet d’implantation d’une aire d’accueil des gens du voyage. Elle sera aménagée sur la commune de Gouvieux et sera accessible d’ici l’été 2010. 

Il y aura bien une aire d’accueil des gens du voyage sur le territoire de l’Aire cantilienne. Présenté vendredi dernier, le projet a été approuvé à l’unanimité par le conseil communautaire. 

En l’occurrence, les élus se sont prononcés favorablement sur l’utilité publique de l’opération ainsi que sur la poursuite, faute d’accord à l’amiable avec les propriétaires du terrain, de la procédure d’expropriation, démontrant ainsi leur volonté de « satisfaire au schéma départemental d’accueil des gens du voyage approuvé en 2003 ». 

Réservée aux gens du voyage itinérants 

Le projet, déclaré compatible au regard des conclusions d’études préalables, prévoit l’implantation de cette aire d’accueil sur le territoire de la commune de Gouvieux, précisément au lieu-dit La Fosse aux bouleaux, situé à proximité du carrefour des Quatre routes, à l’angle des routes départementales 44 et 162 afin d’en faciliter l’accès. 

Un site qui n’a pas été choisi au hasard : « Les requêtes des gens du voyage, la quiétude des riverains et la préservation de l’environnement ont fait l’objet d’une attention particulière tant dans le choix du site que dans la conception du projet », précise en effet le président de la communauté de communes, Éric Woerth. Il garantit en outre « une accessibilité optimale aux services (écoles, services administratifs et commerces) ». 

L’aire sera réservée exclusivement aux gens du voyage itinérants, les populations sédentarisées relevant d’autres dispositifs. D’une capacité de 40 places, conforme aux normes techniques, elle « s’intégrera dans le massif forestier et une frange boisée de cent mètres sera conservée » dans le but de préserver « la continuité paysagère ». Chaque place permettra le stationnement d’une caravane, du véhicule tracteur et, le cas échéant, de sa remorque. L’une sera même adaptée aux personnes à mobilité réduite. Enfin, elle sera gérée par un prestataire externe « spécialisé dans la gestion des aires d’accueil des gens du voyage » qui a déjà été sélectionné. 

« Une ouverture de l’aire à la fin du premier semestre 2010 » 

Les études d’impact sur l’environnement ayant été prises en compte dans le projet, notamment les mesures destinées à atténuer et à supprimer ses effets défavorables, et la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme ayant été soumise, début septembre, au conseil municipal de Gouvieux, l’implantation de cette aire n’est désormais plus qu’une question de délais. D’autant que le projet s’avère également en conformité avec le classement du secteur en Parc naturel régional. 

Reste à choisir les entrepreneurs pour la réalisation des travaux. La municipalité se penchera sur la question lors du prochain conseil municipal, au mois d’octobre. La procédure d’appels d’offres est en cours. 

Les travaux se dérouleront ensuite en deux phases : la première « consacrée au défrichement et qui permettrait de créer une plateforme afin d’accueillir pendant l’hiver les gens du voyage qui s’installent notamment aux carrières, à Gouvieux, indique le directeur général des services de l’Aire cantilienne, Éric Chevrier. La seconde, au départ des caravanes. Les travaux reprendraient pour une ouverture de l’aire à la fin du premier semestre 2010. » Voilà qui devrait rassurer les riverains de la résidence des Carrières qui, depuis plusieurs années, se plaignent de la présence de campements sur le site de l’ancienne champignonnière. 

FRANCK BRENNER