Archive pour 23 juin, 2009

Gouvieux – La Rte de Creil se mobilise

1001647.jpgIl y avait du monde en haut de la route de Creil pr demander le lancement d’une vrai reflexion sur le trafic de cet axe.

Pour rappel c’est le seul point d’entrée de Gouvieux qui ne dispose pas d’un moyen permettant le ralentissement de la vitesse (rond point, chicane, et autre sur élévation), au final des vitesses qui dépassent le 80km/h voir 90km/h selon l’endroit de la prise et pour les plus téméraires des dépassements qui créent un danger pour les usagers respectueux.

Une nouvelle enquête est lancée ce qui montre une partielle prise de conscience, nous espérons que les résultats seront analysées en considérant logiquement et valablement que l’entrée de Gouvieux est en haut de la rue et non en bas.

Un rendez vous doit avoir lieu avec cette semaine entre l’administration compétente et Monsieur Chauvin (Mairie de Gouvieux) en charge de ce dossier nous espérons qu’il y aura une action rapide en ce sens, ce qui sera un point de départ à une reflexion de fond sur le trafic sur cet axe et en particulier les poids lourds.

Il y a urgence et il suffit pour s’en persuader de voir l’usure du marquage au sol dans les virages pour attester que les véhicules (poids lourds en particulier) sont amené à couper les virages faute d’une largeur de voie adéqua.

Lors du dernier conseil Monsieur le Maire signalant lui même que l’extension de l’exploitation des carrières riquait de générer des flux additionnels sur une chaussée non adaptée.

1001652.jpgAttendons donc la semaine prochaine pour connaitre le résultat de cette demande de déplacement, mais nous rappelons que nous ne comprendrions pas une mise en place partielle avec une vitesse toléré à 70km/h alors que nous nous trouvons en aglomération, à défaut cette route coupant le centre ville, il faudrait aussi admettre un centre ville traversé par des poids lourds à 70km/h

 A suivre donc

Pr info :

Art. L. 2213-4Le maire peut, par arrêté motivé, interdire l’accès de certaines voies ou de certaines portions de voies ou de certains secteurs de la commune aux véhicules dont la circulation sur ces voies ou dans ces secteurs est de nature à compromettre soit la tranquillité publique, soit la qualité de l’air, soit la protection des espèces animales ou végétales, soit la protection des espaces naturels, des paysages ou des sites ou leur mise en valeur à des fins esthétiques, écologiques, agricoles, forestières ou touristiques.