Gouvieux – Article Le Parisien 22/01/09

L’ancienne Champignnnière accueillera des artisans

 

les hangars de l’ancienne champignonnière devraient être transformés d’ici l’année prochaine en « centre d’artisans ». La municipalité a en effet un grand projet de reconversion pour ce terrain, aujourd’hui objet de polémique.

c’est là que s’installent chaque hiver les caravannes des gens du voyage, au grand mécontentement des riverains.

Mais la création prochaine d’une future aire d’accueil, aménagée par la communauté de communes de l’Aire cantilienne, devrait mettre un terme au phénéomène.

La preuve la municipalité a déjà de grandes idées pour aménager les lieux.

« Nous avons constaté que beaucoup d’artisans, notamment du bâtiment mais pas seulement, ont besoin de locaux », constate le maire, Patrice Marchand.

les petits bureaux ou ateliersà prix raisonnables sont rares dans le secteur. La municipalité compte donc dans un premier temps consulter les artisans de la commune afin de coller au mieux à leur besoin. Un premier jet de plans est déjà prêt.

La structure de l’ancien site de compostage de fumier, utilisé autrefois pour la champignonnière pourrait être réutilisée.

19 cellules de 70m² à 150m²

Il s’agit d’un hangar de 65m de long sur 26m de large. « Nous allons conserver la dalle de béton et la toiture pour construire quelque chose de correct, sans luxe », détaille Patrice Marchand.

Sur cette surface, seraient créées 19 cellules de 70m² à 150m, que chaque artisan aménagera à sa guise.

« On peut également imaginer d’avoirs certains locaux en commun », ajoute le maire en pensant à des bureaus proposant une assistance administrative mutualisée pour les différentes entreprises du site.

Comme la ville ne prévoit pas d’avoir rentabilisé cet investissement avant quinze ans, elle pourra proposer des loyers très modérés à ses futurs locataires.

Le projet pourrait être lancé en 2010 sitout va bien.

Des demandes de subventions sont actuellement en train d’être déposées auprès de la région et du conseil régional

Marie Persidat