Gouvieux – Classification terrains « Gens du Voyage »

Pour répondre à la question qui a été posée, vous trouverez ci après quelques informations récupérées sur un site officiel d’une Direction Départementale de l’Equipement.

 A savoir en préambule :

La loi du 5 juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage définit un nouveau cadre législatif devant permettre que cet accueil se fasse dans les meilleures conditions, dans le respect des droits et devoirs de chacun.

  •  
    • Les aires de petit passage

Elles sont implantées essentiellement dans les petites communes. Elles sont sommairement équipées, ne nécessitent pas de gardiennage ou de gestion spécifique. Leur capacité d’accueil n’excède pas 10 places. Les opérations d’aménagement de ces aires sont subventionnées à hauteur de 70 % de la dépense totale hors taxe dans la limite de 3048,98 € par place.

  •  
    • Les aires familiales

Les terrains familiaux ont vocation à accueillir jusqu’à 6 caravanes sur des terrains bâtis ou non bâtis et permettre l’installation de celles-ci comme habitat permanent pour leurs utilisateurs. Ces terrains familiaux ne sont pas assimilables à des équipements publics. Ils sont réalisés à l’initiative de personnes physiques ou morales de droit public ou privé et constituent par conséquent des opérations d’aménagement à caractère privé

  •  
    • Les aires de grands passages

Elles ont vocation à accueillir jusqu’à 200 caravanes. Elles ne sont pas ouvertes et gérées en permanence mais doivent être rendues accessibles en tant que de besoin, dès lors que les grands passages sont connus 2 à 3 mois avant l’arrivée sur site.

  •  
    • Les aires d’accueil

Elles ont pour objectif l’accueil des familles séjournant jusqu’à plusieurs mois sans que celles-ci ne se sédentarisent.La capacité de ces aires ne doit pas normalement être inférieure à 15 places et supérieur à 50 places de caravanes.

Avec la volumétrie qui se trouve actuellement nous avons pouvons considérer que cette installation est de type Aire de grands passages…

 


10 commentaires

  1. guay dit :

    je reponds a votre question sur les gens du voyage .Il faut dire qu’ils ne respectent rien . Ils croient qu’ils ont tous les droits de faire ce qu’ils veulent
    quand il était sur le terrain a cote de l’etang de gouvieux, ma maison chemin de Toutevoie a été vistée, ils ont pris du materiel à ma fille et son sac a main et on ne peut rien faire.alors je vous soutiens a 100% pour votre petition que signe avec coeur

  2. guay dit :

    nous quand on part en vacances en camping on ne casse rien il y a le respect

  3. chaumont dit :

    « GENS DU VOYAGE » cela signifie maintenant que ce sont des GENS QUI NE VOYAGENT PLUS.Ils vont des étangs, aux carrières et des carrières aux étangs.Sauf l’été où ,ils font comme tout le monde : ils partent en vacance à LA MER ou en Espagne!!S’ILS restent ,c’est pour « VISITER LE COIN »!!.Il faudrai que L’ETAT fasse quelque chose, car ils sont de plus en plus nombreux.POURQUOI ont-ils tous les droits et pas NOUS???

  4. Gérard dit :

    Bonsoir ,

    Il y a quand même 12% de votant en faveur de l’installation des nomades !

    Celà reste très intéressant il me parait nécessaire que ces 12% se manifestent auprès du Maire afin de proposer leur terrains en aires d’acceuil et le problème sera en partie résolu .

  5. fonte dit :

    honteux…………………! et inadmissible pour nous les riverains de devoir subir tous ces désagrément , détériorations et une insécurité permanente de la part de personnes qui se donne tous les droits. il faut vite trouver une solution

  6. chaumont dit :

    je ne voudrai pas contrarier GERARD, mais les 12% représentent peut-être les conseillers municipaux qui sont toujours d’accord avec MONSIEUR LE MAIRE : (20 votants pour l’installation des nomades ), donc ils ne proposeront jamais rien!!
    PAR CONTRE les 145 « votants contre » sont des gens très concernés qui en ont RAZ LE BOL.
    ( GERARD, mais je pensais également comme toi.)

  7. François Mécontent dit :

    Je suis entièrement d’accord avec la majorité de ces commentaires. Et pour cause !

    Comment faire entrer des gens nomades dans un système (société) qui requiert un minimum de sédentarité : travail, adresse postale, école etc… alors que leur principe est, pour beaucoup, de ne pas être sédentarisés.

    Quand je lis « Mais notre société ne leur donne pas les moyens de modifier ces rapports. » je crois rêver : CMU, école, aides sociales, ils ont déjà accès à cela…malgré leur nomadisme. La mise à disposition d’espaces d’accueil font partie des prérogatives des communautés de communes ou des communes.

    Notre société leur donne des moyens, et fait évoluer ces moyens… Est ce que leur mode de vie évolue aussi? Non

    Aujourd’hui une famille nomade ne peut prétendre aux mêmes services qu’une famille sédentarisée… ça me paraît tellement logique que je ne comprends pas pourquoi il faille organiser des colloques pour cela.

    Résultat —>

    les villes doivent aux frais du contribuable acheter pour faire des espaces d’acceuilles, un terrain, qui COUTE la PEAU des FESSES aux CONTRIBUABLES , mettre les sanitaires, l’eau et l’électricité GRATUITEMENT, c’est nettoyé gratuitement par la municipalité tous les ans, ils sont pris en charge par la SECURITE SOCIALE,touche le RMI, ont le droit a 1 caravane tous les 5 ans par la CAF
    TOUT CELA GRATUITEMENT, de la naissance a la mort, ces gens sont a la charge de la société, ils ne travaillent jamais
    ALORS IL FAUT ARRETTER DE DIRE N’IMPORTE QUOI, c’est faire AFFRONT A tous les TRAVAILLEURS, qui doivent TRAVAILLER toute leur vie pour PAYER un TERRAIN et UNE MAISON
    quand ils y arrivent, quand d’autres ont tout gratuitement,C’EST UN VRAI SCANDALE et UNE HONTE

  8. LOGIQUE dit :

    Gens du voyage :
    «le paradoxe de citoyens européens vus comme des étrangers de l’intérieur»

    Les Manouches constituent une branche du peuple tsigane.
    Leur mode de vie a toujours inquiété les populations sédentaires.
    Les autorités les contraignent à se sédentariser.
    Ils perdent peu à peu leur culture et leur langue, donc leur identité.
    Ce qui ne les empêche pas de lutter pour résister à ce nivellement culturel.
    Une lutte qui rejoint celle des Amérindiens, des Occitans et de bien d’autres peuples. Comme pour les Indiens, il faut apprendre à regarder les Tsiganes, (les Indiens, les Occitans et tous les autres peuples) pour ce qu’ils sont réellement et non tels qu’on les imagine à travers les stéréotypes qui les méprisent.

  9. LOGIQUE dit :

    Beaucoup de gens ont des préjugés sur les gens du voyage.

    Quelques mots en voyageur cela peut aider

    garave ===> se cacher
    moucave==> arrêter
    nachave===> partir
    gavalo====> un jeune garçon
    maro =====>du pain
    panine====> de l’ eau
    vardine===> une voiture
    tikno=====> un enfant
    fouille ====> pas bon
    dicave====> regarder
    pénave===>dire
    quite====> une maison
    goudjaro => un menteur
    gavalie ==> une jeune fille
    choucar ==> belle
    niglo ====> un hérisson
    yokés ===> les yeux
    chemite ==> un gendarme
    gadgé ===> les sédentaires
    raclo ====> un garçon de sédentaire
    michto ===> c’est bien
    Comment ne pas devenir raciste ?

    On a souvent peur des différences des autres : la couleur de peau, les cheveux, la religion, le caractère, les goûts, la politique, la richesse, la façon de s’habiller…

    __C’est l’intolérance et pas les différences qui crée le racisme__
    Pour ne pas devenir raciste, il faut :

    se renseigner sur les personnes que nous ne connaissons pas, qui ne sont pas de la même origine que nous, qui ne nous ressemblent pas (exemple: les « noirs » sont maltraités par les « blancs » car ils ne sont pas de la même couleur).

    parler avec eux pour savoir qui ils sont vraiment,

    lire des documents sur leur mode de vie, leur habitat, leur culture, leur religion,

    ne pas avoir de préjugés,

    penser que tous les hommes appartiennent à la même race.

    Les différences ne comptent pas, que l’on soit jaune, blanc ou noir, nous sommes tous pareils.

  10. François Mécontent dit :

    j’ai vu récemment dans un JT le problème de gens du voyage, mécontents parce que l’aire de stationnement n’était pas adéquate, et le maire non plus était mécontent parce qu’il n’avait pas eu le temps de finir les travaux.

    je trouve cette loi stupide et dangereuse: construire une aire d’accueil pour les gens du voyage dans toutes les communes de plus de 5000 habitants. Au final, ça en fait beaucoup d’aires d’accueil! beaucoup de maires, pour se conformer à la loi, font des aires imparfaites. et les gens du voyage, qui sont des hôtes exigeants, n’hésitent pas à le faire savoir quand une aire n’est pas à leur goût!… au total, beaucoup d’aires imparfaites. en plus, le nombre d’aires dépasse largement les capacités requises pour acueillir tous les gens du voyage. ces gens là sont très exigeants. ils veulent avoir un pied à terre partout.

    il aurait mieux valu une organisation au niveau de chaque canton, pour faire une seule aire, mais bien, plutôt que plusieurs et mal. il y aurait donc concentration des moyens sur un seul projet.

    je propose aussi ceci: pourquoi les gens du voyage n’iraient pas dans des campings payants? ce sont des installations pour vacanciers faites pour ça, pour recevoir des caravanes. sans doute les gens du voyage préfèrent-ils un logement gratuit. pourquoi ces gens là refusent de payer? parce qu’ils n’ont pas d’argent officiellement… d’un côté ils sont hors de la société, ok, c’est leur mode de vie; d’un autre côté ils viennent quémander et exiger des aires de camping 5 étoiles, le tout gratis! on leur fait un traitement de faveur, et beaucoup de gens normaux sont en colère contre ça.

    « je trouve regrétable de faire des économies sur l’enlèvements des ordures ménagères via la Communauté de commune afin de diminuer la taxe foncière, pour aussitôt réinvestir ces nouvelles réserves dans des projets d’aménagement pour cette communauté Hors-la-loi ».

Répondre