Archive pour 1 juillet, 2006

Article Parisien 07/2006

L’aire de grand passage toujours dans l’impasse

Gens du voyage

Marine Laouchez | 19.07.2006

MAIRES, présidents de communautés de communes, conseillers généraux… les élus avaient répondu présent à l’appel d’Eric Woerth. Le député-maire de Chantilly voulait une nouvelle fois aborder « un sujet à déclencher des guerres civiles », selon ses termes : l’implantation sauvage des gens du voyage. Toutes les personnalités présentes avaient dû récemment y faire face. Lundi soir, la séance, coprésidée par Eric Woerth et Abdel Aïssou, sous-préfet de Senlis, avait pour objectif d’« anticiper ». En clair, proposer des terrains destinés à être occupés plutôt que subir une implantation. Selon le schéma départemental, deux aires d’accueil de 40 places ont été désignées, à Gouvieux et à Senlis. Mais en ce qui concerne l’aire de grand passage, qui pourrait accueillir 200 caravanes, les avis divergent. La Direction départementale de l’équipement a préchoisi un terrain le long de la N 17, mais la communauté de communes du pays de Senlis ne peut pas entériner cette décision : la ville de Senlis refuse. Eric Woerth a donc fait deux propositions, acceptées : d’abord, donner deux mois aux élus pour trouver un autre terrain ; ensuite, en attendant la construction de la grande aire, sélectionner des terrains et faire tourner l’accueil dans différentes communes. Enfin, Eric Woerth a soumis un dernier point : attribuer le terrain de grand passage pour cinq ans. Mais attention : « Si la communauté de communes de Senlis ne se met pas d’accord, nous voulons que le préfet se substitue aux élus pour prendre la décision », prévient Eric Woerth. Dans une telle situation, l’Etat décideur ne financerait plus l’aménagement de l’aire. Une situation qui peut faire mal : il subventionne ces projets à 70 %.

Le Parisien